BEPC 2024 AU BÉNIN : Trois jours pour évaluer 124860 candidats dès ce jour

0

.Le plus jeune candidat à 11 ans, le plus âgé, 52 ans

L’examen pour l’obtention du Brevet d’Étude de Premier Cycle (BEPC) en République du Bénin, c’est à partir de ce jour lundi 10 au mercredi 12 juin 2024. En effet, pendant trois jours, 124860 candidats répartis dans 220 centres de compositions passeront dans les mailles des épreuves écrites de ce examen. Ce qui fait une augmentation de 3016 candidats par rapport à l’année dernière 2023 soit un taux d’accroissement de 2,48%. Le plus jeune candidat à la conquête de ce diplôme d’État totalise onze (11) années de vie pendant que le doyen d’âge à cinquante deux (52) ans. La particularité du BEPC 2024 est l’entrée en vigueur des réformes au niveau du secteur éducatif du second degré où, les candidats composeront dans toutes les matières enseignées à l’école. Donc adieu les séries classiques et modernes. Les candidats déclarés le moment venu admissibles ne composeront en orale que dans la langue anglaise.
À la veille de cet examen, le ministre Chabi Kouaro, depuis Natitingou s’est adressé aux candidats dans un message pour doper leur moral et les encourager à être sereins face aux épreuves.

La vérité qui manquait

Message du ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle à l’occasion de l’examen du Bepc session de juin 2024

Béninoises, Béninois,
Chers Compatriotes,
Chers acteurs du secteur de l’éducation nationale,

Le temps a fait son œuvre et nous conduisons inexorablement à son terme l’année scolaire 2023-2024. Elle a été marquée par des actions pertinentes prises de façon consensuelle en tenant compte de l’évolution du monde. C’est ainsi que l’ensemble des acteurs a pris les décisions, entre autres, d’innover l’enseignement des sciences et techniques par des exercices plus pratiques et de relever le niveau de nos enfants dans toutes les disciplines en lien avec les évolutions du monde. Qui n’a pas besoin d’utiliser les nouvelles technologies de la communication par exemple ?

A ce titre, il a été décidé qu’à l’étape du premier cycle de l’enseignement du second degré, l’ensemble des enfants béninois ait une notion confirmée dans toutes les disciplines d’enseignement sauf l’allemand et l’espagnol pour lesquelles l’apprenant est appelé à opérer un choix. C’est donc la fin du Bepc modèle court et modèle long. C’est l’ère du Brevet d’études du premier cycle unique. Ceci offre plus d’ouverture à tous nos enfants dans le continuum de l’éducation allant du second cycle de l’enseignement du second degré à l’université. Ainsi, pour la session de l’examen du Bepc de cette année 2024, tous les candidats auront à composer dans toutes les disciplines enseignées et, les épreuves orales ne concerneront uniquement que la discipline <<< Anglais >>> pour les candidats admissibles.

Le but visé à travers cette décision est de propulser nos enfants dans l’univers de la culture, des humanités et des sciences techniques et technologiques qui renforcent en eux, les fondamentaux de leur époque. Je pus alors rassurer toute la communauté éducative de notre pays qu’il s’agit d’une avancée notable et que cette réforme n’aura aucune conséquence négative sur la réussite des candidats à l’examen du Beрс.

Chers enseignants et chers partenaires sociaux,
Cette réforme qui oriente le système éducatif vers des horizons rassurants de stabilité, d’équilibre du développement humain à la base, c’est à chacun de vous que le pays le doit. Et c’est le moment pour moi, de remercier, au nom du Gouvernement et de son Chef, le Président Patrice Talon, votre engagement et votre sens du sacrifice et du devoir, pour avoir œuvré à asseoir une assiette de connaissances et de compétences, gage d’un futur meilleur pour notre pays.

Voilà le contexte dans lequel, ce lundi 10 juin 2024, sur toute l’étendue du territoire national, nos enfants de la classe de 3ème et autres candidats libres composeront à l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc), session de juin 2024.
Sur le plan national, 124.860 candidats sont inscrits dont 61.696 filles, soit un pourcentage de 49,41% et 63.164 garçons, soit un pourcentage de 50,59%, contre un total de 121. 844 candidats pour la session de l’année dernière. Ce qui indique une hausse de 3016 candidats, traduisant un taux de progression de 2,48%. Cette hausse, nous la devons grâce aux efforts soutenus du Gouvernement et des parents d’élèves.

Je m’en réjouis car cela montre les efforts consentis pour lutter contre déscolarisation et la déperdition scolaire. Comme une conséquence logique de l’augmentation de l’effectif des candidats, nous enregistrons la création de 5 nouveaux centres de composition. Ainsi, le nombre de centre de composition est passé de 215 en 2023 à 220 centres cette année. Le plus jeune des candidats a 11 ans et le plus âgé en a 52. Au nom du gouvernement, j’exprime mes encouragements ainsi que mes remerciements aux enseignants, aux partenaires sociaux et aux cadres à divers niveaux qui ont œuvré inlassablement pour l’organisation de cet examen pour les sacrifices qu’ils ont consentis. Je souligne et félicite l’apport inestimable responsables et acteurs de nos établissements publics et privés et voudrais rassurer la nation toute entière que toutes les dispositions sont prises pour que les compositions se déroulent dans les conditions les meilleures.

Quant à vous, chers parents d’élèves, je voudrais vous exhorter à davantage de soins et d’attentions à l’endroit de nos enfants candidats afin de les prémunir de la peur, du stress et des maladies. Surtout, exigez d’eux qu’ils respectent le temps du sommeil, qu’ils rangent soigneusement tous leurs outils de travail, leur carte d’identité en cours de validité. Enfin, veillez à ce qu’ils soient dans le centre de composition au plus tard à 7 heures le matin.

Aux chefs de centres, surveillants de salles, superviseurs et autres agents impliqués dans le déroulement de cet examen, j’en appelle à votre conscience professionnelle afin qu’il n’y ait aucun acte de nature à enfreindre aux normes réglementaires en matière d’examen en République du Bénin.

Quant à vous chers candidats, mes enfants, sachez que le Bepc est un examen et non un concours. Ayez confiance en vous et en tout ce que vous avez appris. Il ne vous sera rien demandé que vous n’ayez déjà appris en classe. Donc, chacun d’entre vous doit se convaincre de l’entièreté de ses chances de réussir.
Je vous souhaite à toutes et à tous bonne chance.

Vive l’école Béninoise !
Vive le Bénin !
Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *