BÉNIN : Pathétique message d’un AME à sa femme avant de se suicider

1

Created with GIMP

Au Bénin, dans la ville de Parakou, un Aspirant aux Métiers d’Enseignants (AME) s’est volontairement donné la mort par pendaison le mardi 4 juin 2024, après avoir laissé un message poignant à son épouse. Ce message laissé par le nommé Théodore A. , un ancien instituteur de l’école primaire publique de Dabou, avant de mettre fin à ses jours est vu comme une énigme par la population.

VOICI LE CONTENU DE SA LETTRE 👇

« Hessou Bérengère, si tu vois cette publication sur ton profil, sache que le vin est tiré. Sache que le père de ton enfant a commencé le grand voyage sans destination. Sache que Théodore agbangla t’aime et t’aimera toujours où qu’il soit. N’oublie pas les dernières paroles que je t’ai dites le dimanche dernier. Et n’oublie pas que toutes tes promesses que tu m’as faites, s’exauceront. Je ne peux vivre sans toi, mais tu ne me crois pas.

À présent, je suis parti pour toujours, mais je serai toujours présent à chaque instant de ta vie. Si tu reçois cette publication, sache qu’il est trop tard.

S’il te plaît, INFORME MA GRANDE SOEUR(maman Styve) de venir aujourd’hui même récupérer mon corps à la maison sans tarder avant que je ne me décompose.

S’il te plaît INFORME le pour l’amour de Dieu. N’essayez même pas de me joindre, parce que je ne suis plus de ce monde.

Bérengère Hessou, n’oublie pas que Théodore agbangla t’a aimé jusqu’à son déclin.

Une fois encore je te.demande d’appeler ma grande SOEUR pour qu’elle vienne chercher mon corps.

Je t’aime.

Les paroles d’un désespéré.

Théodore Agbangla ».

1 thought on “BÉNIN : Pathétique message d’un AME à sa femme avant de se suicider

  1. Il urge donc que le chef de l’état et chef du gouvernement puis ces ministres de tutelle prenne une mesure urgente et spontanée pour limiter ces dégâts de tout temps dans le rang des AME. Car ces événements offusquent plus d’un dans le rang. Ce que l’on peut faire aujourd’hui pourquoi remettre cela à demain. J’invite le ministre de l’enseignement maternel et primaire de diligenter la situation afin que le renversement tant attendu soit fait sans distinction ni condition. Je rappelle que ce n’est pas un ordre donné mais plutôt une suggestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *